Auteur
Catégorie : Economie

Euro 2016 à Nice

Les amoureux du football sur la Côte d’Azur seront aux anges en juin à la suite du résultat du tirage au sort de la phase de poules de l’Euro 2016 au Palais des Congrès à Paris. Le stade de l’Allianz Riviera accueillera donc l’Euro 2016 à Nice où se dérouleront trois matches de poule dans lequel s’affronteront respectivement la Pologne et l’Irlande du Nord le 12 juin, l’Espagne et la Turquie le 17 juin et enfin la Suède et la Belgique le 22 juin. Cette rencontre à Nice se terminera le 27 juin par la huitième de final qui foulera la pelouse du stade. Ce ne sera pas une surprise si l’ambiance dans le stade s’annonce particulièrement euphorique le 22 juin puisque les fans y verront le retour de Zlatan Ibrahimovic avec son équipe Suédoise qui bravera la pelouse contre la Belgique qui est incontestablement la favorite de L’Euro 2016. D’autant plus que c’est dans ce même stade que le numéro 10 et capitaine de la Suède a établi son record de meilleur buteur de l’histoire du PSG en ligue 1. Les regards seront aussi rivés sur les deux premiers matchs puisque les spectateurs verront pour la toute première fois jouer l’Irlande du Nord dans cette compétition. L’Allianz Riviera marquera donc le premier souvenir historique de cette équipe. Quant au match du 17 juin, la compétition s’annoncera rude entre la Turquie et l’Espagne en sachant que les Espagnols ont déjà remporté cette compétition deux fois, en 2008 et en 2012.

Opportunités pour les entreprises

L’Euro 2016 à Nice est une réelle opportunité pour les entreprises avec une estimation de 80 millions d’euros sur les retombées économiques au niveau national. C’est sur cette initiative que la Chambre de commerce et d’industrie Côte d’Azur a invité les différents acteurs comme les hôtels, les restaurants et les commerces à profiter aux mieux de cet événement pour développer leur économie. À cet effet, les professionnels du tourisme ont été sensibilisés sur le déroulement de L’Euro à travers une vidéo d’accueil, une campagne d’affichage et un guide en leur proposant de nouvelles perspectives pour améliorer la qualité de leur accueil. Plus de 5000 affiches qui seront exposées sur les vitrines ont alors été distribuées aux soixantaines d’entreprises qui ont confirmé leur volonté de participer à l’événement. Dans la foulée de cette forte probabilité de la venue d’un nombre important de visiteurs, une tombola pourra avoir lieu moyennant un effort financier de la part du commerce. D’ici là, des projets d’élaboration d’application pour les hôtels sont en cours de développement afin de rediriger le visiteur vers les offres promotionnelles des commerçants niçois liées à l’Euro 2016. On peut dire que pour ces entreprises, la compétition ne commence pas seulement sur le terrain le 12 juin à venir mais dans leurs locaux aussi.

Dynamiser l’économie nationale

Si la passion du sport est le centre d’intérêt du Championnat d’Europe de football, l’annonce de l’Euro 2016 à Nice aide également à dynamiser l’économie nationale puisqu’elle suscite la rénovation de certaines infrastructures notamment les stades de football. Ces projets permettent de donner un souffle à la création de nouveaux emplois, qui est en régression actuellement. À cela s’ajoute l’attente de la visite d’une centaine de milliers de personnes dans la région azuréenne qui va renflouer l’économie des commerces et des institutions touristiques et qui va de surcroît avoir un impact positif sur l’économie nationale. Vue la grande passion des Français pour le football, les stades n’auront aucun mal à se remplir pendant la compétition. À l’instar de la réussite de l’organisation de la coupe du monde de 1998, les compétences d’organisateur du pays ne sont plus à prouver pour l’Euro 2016 en espérant attirer le plus de spectateurs possible et donner ainsi de grandes opportunités aux différents commerçants. Pendant ces quatre semaines de jeu, les grandes enseignes et les petits commerces pourront en profiter pour faire découvrir leurs produits de qualité aux visiteurs venus de toute l’Europe. La Côte d’Azur étant déjà connue comme la deuxième destination touristique de France, l’Euro 2016 ne fera que réitérer sa capacité à ravir ses visiteurs qui ne profiteront sûrement pas que du football une fois arrivés sur les lieux. Cette aide à l’économie ne peut être que perfectionnée par les dépenses des spectateurs dans les fans-zones.

Articles de la même catégorie :