Auteur
Catégorie : Construction / Architecture

Modénature façade

La modénature est définie en architecture comme étant l’ensemble des moulures qui forme l’élément d’un décor. On peut trouver plusieurs éléments principaux qui composent la modénature façade notamment le couronnement, la frise, le chapiteau, la base pour l’ordre extérieur, les assises inférieures et supérieures des murs qui déterminent le pronaos et la cella et l’opisthodome des temps grecs. La modénature façade est également un moyen de décoration en jeux de reliefs, de matières et de couleurs à la façon des concepteurs. Pour ce faire, on peut trouver plusieurs techniques comme les solutions de décoration qui sont choisies en fonction de l’enduit utilisé pour la façade, le calepinage de la façade pour permettre un agencement précis garant du style final et la création des éléments de décoration qui sera réalisée au fur et à mesure de l’application de l’enduit.

Reproduction d’ornements de bâtiment

Afin d’embellir des parties de bâtiment ou de mobilier intérieur, on peut utiliser une partie décorative appelée ornement. La reproduction d’ornement de bâtiment peut être ciselée dans la pierre, le bois ou un métal précieux. Ces derniers doivent être formés avec du plâtre ou de l’argile ou imprimés sur une surface comme ornement appliqué. On a pu développer une grande variété de styles décoratifs de motifs pour l’architecture et pour les arts appliqués dont la céramique, le mobilier, la ferronnerie, l’imprimerie et les textiles. Pour donner du style à vos bâtiments, on peut trouver de nombreuses formes d’ornementations associées aux cultures d’une civilisation comme pour la Grecque antique avec leur variation régionale des ordres dorique, ionique et corinthien. On peut également trouver d’autres styles ornementaux associés à ces cultures comme pour les Arabes, les Aztèques, les Byzantines, les Celtes, les Chinoises, les Indiennes, les Japonaises, les Maures, les médiévales, les Pompéiennes, les renaissantes Allemandes, les Renaissantes Françaises, les renaissantes Italiennes et les Turques. Vers le 15e siècle au 19e siècle, on a édité des catalogues de motifs en Europe afin de proposer d’autre élément décoratif à partir d’autres cultures à travers le monde. Pour tout mouvement artistique et nostalgique, les contacts avec d’autres cultures à travers le colonialisme et les nouvelles découvertes archéologiques ont développé le répertoire de l’ornementation. Par la suite, on a pu réaliser que la photographie rend les détails de l’ornementation encore plus accessible que l’imprimerie ne l’a jamais fait. Au fil des années, l’ornement moderne a fait son apparition en posant aux architectes le problème de la décoration des bâtiments modernes. Par cette crise qui s’annonçait, on avait 2 voies possibles dont la première était d’essayer de concevoir un vocabulaire ornemental nouveau et contemporain et la deuxième était d’abandonner l’utilisation de l’ornementation plaquée.

Décoration façade de maisons et immeubles

La couche de finition joue un rôle très important sur la décoration façade de maisons et immeubles. Ces finitions sont régies par les règles de classement des revêtements EVWA qui les catalogue en diverses classes notamment la classe D1 pour les hydrofuges et les lasures, la classe D2 pour les peintures à film mince et la classe D3 pour les revêtements semi-épais, les revêtements plastique épais ou les revêtements minéraux minces. Il est nécessaire d’appliquer une couche d’impression lorsque vous appliquez une finition de classe D1, D2 et D3 afin de faciliter l’approche de la couche de finition. Certaines couches d’impression ont également d’autres fonctions comme le fait d’être fixante pour les fonds pulvérulents et fragiles. De ce fait, elles ont pour but de durcir la surface et de la fixer. Elles peuvent aussi occuper une fonction d’isolant pour les fonds tachés ou non compatibles avec la finition. Cela rend l’application de la finition possible et pour ne pas contaminer la finition, elles évitent la réapparition des résidus de taches. Leur rôle d’hydrofuge permet d’empêcher l’eau de pénétrer par ruissellement. Pour faciliter l’application de la finition, elles ont une fonction de régulatrice qui rend le fond moins poreux. Cependant, avant d’exécuter ces travaux, il est nécessaire d’effectuer quelques travaux préparatoires comme le dépoussiérage de la façade en éliminant toutes les particules sur le matériau, le décapage éventuel des vieilles peintures, le nettoyage de la surface afin d’éliminer l’encrassement, les réparations des zones dégradées, le traitement des micro-organismes et la réparation éventuelle des gouttières et d’autres descentes pluviales. Les modénatures façade sont également considérées comme l’un des moyens de décoration de la façade.

Articles de la même catégorie :